Réseau Urbain/Interurbain

Bus à haut niveau de service : découvrez le projet

Bus à haut niveau de service : découvrez le projet à Aix en Provence 

> Suivre le projet dans la catégorie Aix

  • Bus à haut niveau de service Aix
 
La concertation préalable du projet de BHNS ligne B de la Communauté du Pays d’Aix aura lieu du 22 janvier au 22 avril 2015. Trois réunions publiques sont organisées à Aix-en-Provence, le 19, 20 et 21 janvier.
 

La Communauté du Pays d'Aix met en place son projet de bus à haut niveau de service. Afin d'y associer ses habitants, trois réunions publiques sont organisées à Aix-en-Provence :

  1. Lundi 19 janvier à 18h00 à la salle des Floralies
  2. Mardi 20 janvier à 18h00 à la Fondation Vasarely
  3. Mercredi 21 janvier à 18h00 au Centre de congrès

Le registre destiné à recueillir les observations et propositions de la population, le dossier d'information, ainsi que l'exposition expliquant le projet de BHNS ligne B, seront à la disposition du public dans le hall de la Communauté du Pays d’Aix, place Jeanne d'Arc, de 8h30 à 17h du lundi au vendredi du 22 janvier au 22 avril 2015.

Ce nouveau transport en site propre (voie réservée) sera indépendant du trafic et assurera un service rapide et régulier, avec des stations positionnées tous les 350m et une fréquence de passage de 7 minutes. Accessible et confortable, il sera connecté avec les autres modes de déplacement.

Accessible et confortable, il sera connecté avec les autres modes de déplacement.

La ligne desservira les grands quartiers d'habitat, le centre-ville, les équipements et tous les sites universitaires d'Aix-en-Provence.

Le haut niveau de service proposé par cette ligne se traduira par une haute fréquence de passage et un grand confort. Sans oublier la fiabilité : étant en « site propre », le bus s'affranchira des encombrements du trafic.

Le BHNS participe à un grand projet urbain qui remettra à neuf l'ensemble des voiries et des espaces publics traversés. L'arrivée de ce lien nouveau s'accompagnera d'une amélioration qualitative et esthétique des lieux desservis.

Le BHNS s’inscrit dans le PDU (plan de déplacements urbains) de la CPA qui pilote ce projet en coopération avec la ville d'Aix-en-Provence et l'ensemble des partenaires institutionnels.

Le BHNS sera mis en service en 2019, après une période de travaux de 2 ans environ. Le coût total de l'opération est estimé à 66,2 M€.

Lauréat du 2ème appel à projet « Transports urbains hors Ile de France », le projet recevra une subvention de l'Agence de financement des infrastructures de transport de France à hauteur de 7%.

 

Du changement sur le réseau CPA Dès le 23 Février

Plusieurs nouveaux services de transport sont mis en place le 23 février et le 1er mars : notamment pour mieux accéder au Pôle d'activités d'Aix en Provence, mais aussi à la gare TGV.

· 3 lignes nouvelles desserviront le pôle d'activités d'Aix : depuis Gardanne et Simiane (ligne 191), depuis Vitrolles (ligne 211), depuis les Pennes Mirabeau (ligne 271)

· Nouvelle desserte pour la gare TGV depuis Vitrolles, et Les Pennes avec les lignes 211 et 271. Cela vient compléter la ligne 40 au départ de la nouvelle gare routière d’Aix.

· 10 minutes gagnées en heure de pointe avec les nouvelles lignes directes 200 (Les Pennes/Aix centre) et 210 (Vitrolles / Aix Centre).

· Sur la commune de Cabriès, le service de Transport à la Demande s'enrichit de nouveaux points de desserte, et permet désormais de rejoindre la gare TGV ou le Pôle d'Activités d'Aix en Provence.

· A compter du 1er mars, les tarifs évoluent. Ticket unité 1,10 €, Abonnements ; 27 €/mois, 260€/an et un nouveau billet « aller-retour »à 2€, créé pour gagner du temps à bord.

· De plus, l'abonnement Pass Provence mensuel ou annuel vous permet de circuler sur les lignes des Bus de l'Etang sans supplément.

Une grande campagne d’information se prépare et tous les horaires seront mis en ligne à partir du 23 février sur lePilote.com. On peut aussi téléphoner au 0800 00 13 26

C'est une nouvelle étape du développement régulier des services de mobilité dans le Pays d'Aix, pour mieux connecter les lieux, les gens, les projets.

2

Le réseau Aix-en-Bus passe à l'heure d'été !

Du lundi 7 juillet au dimanche 31 août, le réseau Aix-en-Bus passe à l'heure d'été !

Le réseau Aix-en-Bus passe à l'heure d'été !

Consultez dès à present les horaires été, valables du lundi 7 juillet au dimanche 31 août, dans la rubrique "Se déplacer":http://www.aixenbus.fr/Se-deplacer/Horaires-et-plans-de-lignes-Ete-2014.

Bons voyages sur nos lignes !

Aix en Bus : "Un tel niveau d'agressivité jamais vu"

Pour écouter l'entretien , cliquez ici

 Emmanuel Colin le directeur de Keolis revient sur les tirs essuyés par deux bus aixois
Depuis ce matin, les conducteurs du réseau urbain Aix en Bus exercent leur droit de retrait. Hier soir vers 20h, deux bus ont été pris pour cible par des tirs d'armes à feu à l'arrêt « Croix verte » près du rond-point du Bois-de-l'Aune dans le quartier du Jas-de-Bouffan. Il n'y a pas eu de blessé alors que plusieurs passagers se trouvaient à bord.

Dans un entretien accordé à Maritima, Emmanuel Colin, le directeur de Keolis Pays d'Aix, en charge du réseau Aix en Bus, revient sur l'incident et sur les mesures envisagées. Écoutez l'audio.

 

Quand le tram et les bus entendent des voix...

Ghislaine annonce des informations audibles depuis les stations, que ce soit les retards, les incidents, le rappel à la sécurité ou la validation du titre de transport. - Ghislaine annonce des informations audibles depuis les stations, que ce soit les retards, les incidents, le rappel à la sécurité ou la validation du titre de transport.

Ghislaine annonce des informations audibles depuis les stations, que ce soit les retards, les incidents, le rappel à la sécurité ou la validation du titre de transport.

Six agents de Kéolis sont spécialement chargés de communiquer – à distance – avec les voyageurs. Rencontre sur leurs postes de travail.

Kéolis, bonjour… A l'autre bout du téléphone, la voix est féminine, agréable, presque rassurante. Non, Fil bleu n'est pas seulement fait de tôle et de verre, ou de clochettes et de panneaux d'affichage. Les six agents – cinq femmes et un homme – se relaient ici sept jours sur sept pour donner un peu d'humanité aux transports en commun tourangeaux, qu'il pleuve ou qu'il neige, en temps réel

Voici Ghislaine, l'une de ces pros du « live » ! Elle siège dans la grande salle de vidéo surveillance, au dépôt des tramways de Monconseil. Devant elle se dressent plusieurs écrans d'ordinateurs truffés de liens et d'onglets appropriés pour diffuser et relayer une situation en instant T. La jeune femme contrôle le poste d'infos voyageurs ouvert de 8 h à 20 heures. 
Elle intervient, avec ses collègues, pour se faire entendre sur les multiples (petits ou grands) événements susceptibles de perturber le fonctionnement de la chaîne tram, bus, usagers, incidents, retards, accidents des voyages en transports en commun, sur Tours et son agglomération. A portée de main, une ligne directe. Comme un téléphone rouge de présidents entre l'est et l'ouest ; le nord et le sud. « Kéolis, bonjour… », répète-t-elle à la moindre sonnerie. Les messages envoyés aux stations par les haut-parleurs, c'est elle. La voix est posée, répétée mentalement, apprise « off record ». 
De l'émetteur au récepteur. Ghislaine est d'abord informée par les régulateurs postés devant elle qui reçoivent directement l'information par le(s) conducteur(s). Une bagarre, un vol, une régulation ralentie à cause d'un bouchon, un voyageur récalcitrant source de perturbations, ou bien plus rarement un accident entre un tramway et un véhicule : la voix annonce, voire explique. Se veut rassurante. Au quotidien. 
Samia Morel, responsable de cette équipe, quitte Ghislaine pour se rendre au centre d'appels où trois personnes gèrent l'immédiat de l'information service. Ici un problème d'abonnement, de réservation, d'objet perdu. L'interaction est immédiate. « Kéolis, bonjour ! », entend-on encore à chaque coup de fil. 
Ainsi va la vie du tram et des bus, immédiate et directe, entre deux téléphones, deux bornes, entre un panneau d'affichage et les stations. D'abord humaine.

>>> VIDEO. Elles sont lesvoix du tram et des bus à Tours

Noël. Une rame de métro emballée par un collectif d'artistes

La RATP a retiré vendredi de la circulation un métro dont l'intérieur d'une rame avait en partie été recouvert avec du papier cadeau rose vif, un geste revendiqué ensuite par un collectif d'artistes et de graphistes, sans doute inspiré par l'esprit de noël. 

"Le but, c'était d'amuser les gens", a expliqué Cléa Polar, membre de ce collectif, Sisaprod, qui  a soigneusement emballé environ un tiers de cette rame de la ligne 8 du métro parisien du sol au plafond avec du papier cadeau rose à motifs, avec cinq de ses amis.

"On a pris le premier métro pour faire ça. Beaucoup de gens nous parlaient et trouvaient ça assez sympa", a-t-elle dit, expliquant que l'emballage avait duré "environ 35 minutes". 

Des photos de ce geste ont été publiées sur la page Facebook du collectif. 

La RATP avait expliqué vendredi matin qu'elle n'était pas en mesure de préciser où et quand cette"décoration" avait eu lieu, assurant simplement qu'il ne s'agissait pas d'un employé. 

Environ un tiers de cette rame de la ligne 8 du métro parisien avait été soigneusement recouverte du sol au plafond de papier cadeau rose à motifs, a témoigné un voyageur vendredi matin. 

"Dès qu'on s'en est aperçu, on a retiré le train de la circulation", a souligné la RATP.  

Plusieurs usagers, surpris ou ravis, ont pris cette rame en photo et l'ont diffusé sur les réseaux sociaux. 

La Cerise sur les cadeaux ! AIX EN BUS

A l'occasion de la campagne Je Monte, Je valide, Aix-en-Bus organise un jeu concours pour tous les usagers du réseau.

Jouez et gagnez du 18 au 30 novembre 2013.Répondez au questionnaire, c'est du gateau !
Gagnez 50 séances de cinéma pour 2 personnes, 25 paniers gourmands et 15 dîners pour 2 personnes.
Pour jouer rendez-vous chez nos dépositaires participants où une urne sera mise à disposition pour remettre vos bulletins réponses (voir la liste ci-dessous):

  • Agence commerciale Aix-en-Bus située dans l’Office du Tourisme
  • Bar Tabac Le Thermal – 39 cours Sextius
  • Tabac Presse le Corona – 1 boulevard de la République
  • Kiosque La rotonde – Place Jeanne d’Arc
  • Tabac Presse Les lierres – 557 avenue Gaston Berger
  • La presse le Losange – 8 rue Blaise Cendrars
  • Tabac Presse du Pigonnet -  Clos Bernadette – 4 avenue du Pigonnet
  • Tabac Saint Benoit – 21 avenue Henri Mauriat
  • Aygosi Tabac Presse  -67 cors Gambetta /13 Tour d’Aygosi (fermé de 12h30 à 15h00)
  • Café Les 3 Sautets – 47 avenue Henri Malacrida
  • Tabac Totem Carré d’As- 442 avenue Roger Chaudon
  • Tabac Presse Palette – Avenue Paul Roubaud
  • Tabac Loto Presse Les Platanes – 2112 Route de Sisteron
  • Tabac Presse des Alpes – 46 avenue Maurice Plantier Venelles
  • Kiosque Presse – Place des Prêcheurs
  • Parc Relais Hauts de Brunet
  • Parc Relais Route des Alpes
  • Parc Relais Krypton

Retrouvez également nos agents Aix-en-Bus aux arrêts de La Rotonde qui seront présents pour vous faire participer au jeu "La cerise sur les cadeaux".

Le tirage au sort sera effectué le 4 décembre 2013.

Bonne chance !

RENNES TESTE LA TÉLÉ EN DIRECT DANS LE BUS

Bus & Car - Tourisme de groupe : 
					Réseau urbain  - Rennes teste la télé en direct dans le bus

© Rennes Métropole


Depuis moins d’une semaine, les usagers des lignes de bus 4 et 5 du réseau rennais peuvent regarder gratuitement les chaînes de la TNT pendant leurs trajets. Seule condition : être équipés d’un smartphone Android.

Ce n’est encore qu’une expérimentation. Lancée le 17 octobre dernier jusqu’au 31 mars prochain, elle permet aux voyageurs des lignes de bus 4 (Beauregard - Beaulieu Atalante) et 5 (Patton - lycée Bréquigny) du réseau rennais de regarder gratuitement huit chaînes de la TNT pendant leurs trajets. Seule condition : posséder un smartphone Android. "En voiture, on peut choisir sa station de radio. Dans le bus, on pourra bientôt choisir son émission télé", espère Guy Jouhier, vice-président de Rennes Métropole délégué aux transports et aux infrastructures. A terme, la TV en mobilité pourrait être étendue à d’autres villes. En ligne de mire : la qualité de service. "Pouvoir regarder la télé dans le bus participe à raccourcir, dans les esprits, le temps de trajet", observe Frédéric Mazeaud, directeur de Keolis Rennes.  

Une antenne sur les bus


D’un point de vue technique, le principe est simple : les émissions diffusées par le réseau hertzien sont réceptionnées par une antenne externe installées sur les bus puis ré-émises grâce à un réseau en Wifi embarqué et accessibles sur les smartphones et tablettes Androïd, grâce à une application gratuite à télécharger sur le Play Store, l’application Apple Store devrait être disponible dans un second temps. En amont, il s’agissait de résoudre plusieurs difficultés liées notamment "aux vibrations du bus, à la vitesse, la chaleur, l’environnement électrique afin assurer la fluidité et la continuité de la diffusion Wifi, partout dans le bus", confie Alain Komly, directeur TNT de TDF, partenaire du projet.

Fil bleu modifie ses horaires à compter du 12 novembre

L'offre du réseau et la fréquence restent identiques ; seuls les horaires changent puisque les temps de parcours ont été révisés.

L'offre du réseau et la fréquence restent identiques ; seuls les horaires changent puisque les temps de parcours ont été révisés.

Le réseau de transports en commun adapte ses trajets sur de nouveaux calages horaires. Les temps de parcours vont changer.

Deux mois après le lancement du réseau, Fil bleu a reconnu des dysfonctionnements avérés et observé les demandes des voyageurs. L'offre du réseau et la fréquence restent identiques ; seuls les horaires changent puisque les temps de parcours ont été révisés, pour gagner en régularité et en ponctualité.

Le 12 novembre, qu'est-ce qui va changer ? 
Adaptation des temps de parcours, du lundi au vendredi, pour les lignes 2, 3, 4, 5, 10, 13, 14, 16, 34, 50, 54, 200 et C1.
L'opérateur lance un calage horaire pour les scolaires, mieux adapté aux entrées/sorties des élèves dans leurs établissements. Lignes concernées : 101, 102, 107, 109, 111, 112, 113, 114, 115, 117, 11 (Fondettes : un départ supplémentaire à 7 h 30, arrivée Jaurès à 8 h 06 ; Gare Vinci 8 h 09) et adaptation de l'horaire d'arrivée au collège Jean-Roux : arrivée Maison rouge à 8 h 09 pour une sonnerie à 8 h 20 ; lignes 14 (adaptation de l'horaire pour le lycée Grandmont), 32 (départ du lycée Grandmont à 13 h 15 au lieu de 12 h 20), 52 (amélioration des principales correspondances avec le tram A au Beffroi pour les élèves du collège Léonard-de-Vinci domiciliés à Mettray).
Les modifications concernent des adaptations secondaires : un aller-retour quotidien sans réservation, à l'essai, entre l'hôpital de l'Ermitage et le pôle Santé Alliance. Pour répondre à la demande des clients, le service R1 sera en test jusqu'au 21 décembre 2013 : le service fonctionnera du lundi au samedi, sans nécessité de réservation, avec un départ de Santé Alliance à 14 h et le départ de l'Ermitage à 17 h 30.
Pour la desserte de Saint-Etienne-de-Chigny, la ligne 57 est modifiée : passage par les Ruaux, Vieux-Bourg et Moulin Tan et arrivée à Tours par le quai de la Loire à Saint-Cyr/Pont Napoléon/Les Halles/Jaurès/Gare Vinci.
Concernant les lignes R2 et R3 : adaptation des horaires pour tenir compte des évolutions des lignes 11 et 50 (correspondances à Mareuil - Fondettes et Bois de Plante – La Ville-aux-Dames)
Les nouveaux horaires seront accessibles dès le 6 novembre sur www.filbleu.fr ou par téléphone au 02.47.66.70.70. La version papier sera disponible dès le 25 novembre, en agence Fil bleu ou envoyée par courrier sur simple demande par téléphone.
Les observations sur le réseau se poursuivent, et pourront engendrer d'autres adaptations courant 2014.

Tours : une pétition "contre Fil Bleu"

Beaucoup de jeunes à signer la pétition et à se plaindre de Fil Bleu, que ce soit pour aller en cours ou pour rentrer après être sortis dans le Vieux-Tours.

Beaucoup de jeunes à signer la pétition et à se plaindre de Fil Bleu, que ce soit pour aller en cours ou pour rentrer après être sortis dans le Vieux-Tours. - (Photo NR)

Un Tourangeau, excédé par les changements de Fil Bleu depuis l'arrivée du tram, fait signer une pétition aux usagers. Plus de 1.000 signatures ont été recueillies depuis lundi.

Depuis lundi, Cédric Delort, de La Riche, stylo et feuilles de papier en mains, fait signer une pétition "contre Fil Bleu" aux arrêts bus-tram. Jeudi après-midi, il avait déjà atteint les 1.000 signatures. "Dont deux chauffeurs de tram et deux de chauffeurs de bus", dit-il fièrement.

Ses arguments :  

La suppression des bus de nuit, qui circulaient jusqu'à 1 h 30 du matin auparavant, alors qu'actuellement le dernier départ de Tours est à minuit. Et la suppression de certaines lignes de bus ou parcours modifiés. Des gens qui habitent à l'Ermitage, par exemple, n'ont plus de bus, ce n'est pas normal.

C'est après avoir attendu près de trois quarts d'heure à l'arrêt Boisdenier, et s'être plaint en téléphonant à Fil Bleu qui l'a " traité de menteur ", qu'il a décidé de partir tout seul en croisade contre les changements de lignes et d'horaires entraînés par l'arrivée du tram.

Beaucoup de jeunes signent sa pétition, affirme Cédric Delort :

Près de 90 %. A l'arrêt des Tanneurs, j'ai eu 250 signatures en deux heures. Tous les étudiants qui n'ont pas de bus pour rentrer après être sortis  le soir, mais aussi tous ceux qui travaillent le soir pour se payer leurs études. Au MacDo, la directrice m'a dit qu'elle avait du mal à avoir des étudiants maintenant. Beaucoup d'établissements de la place Jean-Jaurès ont signé pour leur personnel aussi. 

"J'habite à Luynes, je travaille jusqu'à 21 h 30 et le dernier bus est à 20 h 30. Je dors de temps en temps chez des potes mais c'est galère. Je vais démanger en novembre", lui explique Mickael, 28 ans. Un discours qui se répète souvent.

" Vous avez-vu la vidéo sur Fil Bleu, c'est exactement cela ? ", lui demande une étudiante pas contente de " ne plus pouvoir sortir le soir dans le Vieux-Tours ". " Je l'ai vue 8 fois, je ne m'en lasse pas ", répond-t-il. " Vous savez, je fais cette pétition pour les usagers plus que pour moi ", ajoute ce Tourangeau de 40 ans, en arrêt de travail depuis 4 mois.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site