FRAUDE : LE SYTRAL MET LA PRESSION SUR KEOLIS

Bus & Car - Tourisme de groupe : 
					Réseau urbain  - Fraude : le Sytral met la pression sur Keolis



Avec un taux de fraude actuel de 11 %, l’objectif assigné par le Sytral de 8 % n’est pas atteint. D’où le lancement d’une campagne et de nouveaux moyens pour y parvenir.

La fraude sur le réseau lyonnais représente un manque à gagner de 11 millions d’€ par an, "une somme qui correspond à plus de 100 millions d’€ d’investissement qui ne pourront se réaliser ", selon Bernard Rivalta, président du Sytral. Dans un contexte où certains n’hésitent pas à revendiquer la gratuité des transports en commun, Keolis et le Sytral combinent leur force pour que les usagers valident leurs titres de transport préalablement achetés. Après avoir fait passer le niveau de fraude dans le métro de 14 à 6,5 %, grâce à l’installation des accès contrôlés, les deux partenaires souhaitent aller plus loin. En particulier grâce à l’utilisation d’un logiciel permettant de calculer le taux d’accolement, c’est-à-dire la différence entre le taux de passage et le taux de validation.

 

Les conducteurs impliqués

 

Ils souhaitent aussi obtenir de meilleurs résultats dans les autres modes. Car le taux de fraude est aujourd’hui de 13 % sur les tramways et de 15 % sur les bus. Outre une campagne de communication déclinée sous le mode humoristique, les mesures consistent en l’annonce sonore de contrôle dans les bus quelques arrêts plus loin. Egalement vont être mis en place des contrôleurs en civil à bord des véhicules et des journées de mobilisation générale de l’entreprise. Déjà, entre août 2012 et août 2013, le nombre de passagers contrôlés a augmenté de 15 %. Notamment, ils proposent aux conducteurs du réseau de travailler en alternance à la conduite et au contrôle. Sous la forme du volontariat, les intéressés passent des entretiens et suivent une formation interne de 10 jours pour obtenir l’attestation d’assermentation, validée par le Tribunal de Grande Instance. L’ensemble de ces mesures est censé accélérer la conquête de l’objectif des 8 % de fraude au global.

SPOT:

Voyager en règle, c'est quand même moins risqué ^^ !
https://www.facebook.com/photo.php?v=461660510608729&set=vb.132109180230532&type=2&theater

La fraude sur le réseau TCL

Frauder, il n'y a pas de quoi être fier !

 

Comment voyager en règle ?

Seule la validation systématique du titre de transport (abonnement ou ticket) à chaque voyage permet d’être en règle. Oublier de valider place le client en situation de fraude, même s’il possède un titre en cours de validité. Le titre de transport doit être validé à chaque correspondance (hors correspondance métro/métro).

 

 

Pourquoi valider son titre de transport ?

Déjà parce qu’être muni d’un titre de transport validé fait partie du règlement du réseau mais également parce que c’est un moyen d’évaluer les changements de flux de voyageurs et d’adapter l’offre de transport.

C’est ainsi que certaines lignes de bus voient le passage d’un bus standard à un bus articulé permettant d’accueillir plus de voyageurs ou encore une augmentation de la fréquence sur les heures de pointe. Vous l’aurez compris cette validation nous permet de répondre au mieux à vos besoins et d’améliorer le service TCL.

 

 

Les moyens de lutte contre la fraude

Plus de 235 agents de contrôle sont dédiés à la lutte contre la fraude sur le réseau TCL. 
Leur première mission est de lutter contre la fraude en contrôlant la validité des titres de transport mais également de faire respecter le règlement dans l’enceinte du réseau. 
D’autres moyens techniques sont mis en œuvre, comme la montée par l’avant ou encore la mise en place des portillons à l’entrée des stations de métro. D’autres dispositifs vont être mise en place d’ici fin 2013.

 

Les différentes techniques utilisées par Keolis Lyon pour lutter contre la fraude

Le taux de fraude varie d’un mode de transport à l’autre. 
Les résultats de la dernière enquête Fraude font apparaitre un taux de fraude de 6,5 % sur le métro, 13 % sur le tramway et de 15 % sur le bus.
Aussi, TCL adapte ses méthodes de contrôle en fonction des spécificités des différents modes pour améliorer l’efficacité du contrôle.
Le contrôle en civil

Au quotidien, des contrôles en civil sont désormais effectués sur le réseau TCL. 
Les agents de contrôle interventions remarquent souvent que, dès leur arrivée dans un bus ou un tramway, certains clients se précipitent vers les valideurs pour être en règle.
La technique du contrôle en civil, adaptée à ces deux modes de transport, permet de cibler uniquement les clients qui ne valident pas leur titre. Les agents de contrôle sont en tenue civile et ne sont donc pas identifiables ; ils s’adressent aux clients en présentant leur carte d’agent assermenté et procèdent au contrôle.

Les contrôles annoncés sur les lignes de bus

Le principe du contrôle annoncé à bord est simple : des annonces sonores indiquent la présence de contrôleurs quelques arrêts plus loin.
Le bus dans lequel l’annonce a été faite, fait bien l’objet d’un contrôle quelques arrêts après. L’objectif est d’inciter à la validation ce qui est plus pédagogique que répressif mais il s’agit également de déstabiliser les fraudeurs.

La mise sous contrôle d’accès des stations de métro et la surveillance vidéo

Des opérations de lutte contre la fraude sont également engagées dans le métro dont toutes les stations sont équipées de portillons d’accès depuis 2006.
Cet aménagement a permis de baisser le taux de fraude dans le métro passant ainsi de 14 à 6.5%.  L’équipement des stations de métro en vidéo surveillance permet de signaler à l’équipe de contrôle se trouvant à proximité immédiate de l’accès, les clients qui passent par accolement voire par-dessus les portillons. Les contrôleurs peuvent ainsi intervenir immédiatement et procéder à la verbalisation.

Les opérations ‘la fraude c’est l’affaire de tous’ 
Tous les salariés TCL sont impliqués dans la démarche de lutte contre la fraude.
Ainsi, depuis début 2013, les salariés se mobilisent aux côtés des équipes du Département Contrôle Intervention.
Des journées intitulées ‘la fraude, c’est l’affaire de tous’ sont organisées régulièrement. L’enjeu de ces opérations est de faire respecter les règles et d’inciter à la validation.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site